La gestion de projets avec des méthodes éprouvées – RDV Conférence à Lyon

Pourquoi des méthodologies en gestion de projets?

On peut aussi se poser la question de pourquoi des méthodologies. Il n’y a pas qu’une seule façon de faire des projets, il s’est donc développé plusieurs méthodologies. A chaque fois il est nécessaire de prendre en compte certains facteurs pour trouver le ou les bon(s) outil(s). Prenons l’exemple de mon plombier, je le respecte, il est professionnel. Quand il vient réparer ma chaudière et qu’il ouvre sa boîte à outils, il y a tous les outils qu’il faut, il n’y a pas qu’une seule clef à molette ou un seul outil, il adapte en fonction des circonstances des clients et des chaudières, pour être le plus rapide et le plus efficace possible.

Ce n’est donc pas un outil mais ce sont DES outils et suivant les contextes, certains seront plus adaptés ou plus performants que d’autres. Quelques éléments à considérer en termes de contexte :

  • L’environnement : Il faut s’adapter à l’environnement du projet. Que ce soit les métiers de la finance, des banques, de l’informatique, du transport, de l’évènementiel, du nucléaire, de la chimie, de l’industrie, l’environnement etc. , le niveau de risque sur les objectifs du projet diffère ;
  • La culture : culture géographique, mais culture d’entreprise aussi, la culture est un facteur très important qui va positionner le choix de l’outil. Dans PRINCE2 et PMI l’aspect culturel du rôle de Chef de Projet est très marqué ;
  • Le niveau de risques : en fonction du niveau de risque, tant au niveau des produits que du management du projet lui-même, il faudra adapter les différents outils ;
  • La complexité et l’envergure : le management de projet est un surcoût de management en sus de la fabrication des produits et donc il est appliqué lorsque les activités à mettre en œuvre représentent un fort investissement, il s’agit donc de minimiser ce surcoût.

Lors d’une interview, Alain Thébault, directeur du projet Hydroptère (i.e. Le voilier le plus rapide du monde avec des pointes à 100 km/h), reflète très bien ceci : “Notre instinct et notre expérience avaient leurs limites. Sans les outils informatiques nous n’aurions pas su dépasser la vitesse de 50 nœuds.” C’est vrai, les chefs de projet raisonnent par instincts et par expérience, mais ça ne suffit pas toujours, pour aller plus loin, on a besoin d’appui, on a besoin d’outils et de retour d’expérience. Et il ajoute “Mais la vraie force de ce projet ce sont les hommes, c’est une œuvre collective fantastique”, en effet, les succès des projets ce sont les hommes et les femmes des équipes projets. Les bons outils dans de mauvaises mains ne font pas un bon travail.

Découvrez l’ensemble des méthodes en gestion de projets avec pour focus la méthode PRINCE2 et celle Agile Project Management, lors de la conférence matinale organisée à Lyon le Jeudi 6 septembre!  En savoir plus